Intéressons nous un instant à l’assise en W

Matthieu GARINO, psychomotricien des micro-crèches Nursea, vous parle de cette fameuse posture en W. 

Vous avez certainement déjà aperçu des enfants ou même votre enfant s asseoir dans cette position. Qu’induit cette posture chez l enfant Est-elle neutre ou nocive pour son développement ?

LE POINT DE VUE MOTEUR

Cette posture induit en premier lieu une rotation interne excessive des hanches et crée des points de pression et de tension sur l’articulation des hanches, des genoux et des chevilles. Elle réduit la mobilité du bassin et par conséquence la mobilité de l’ensemble du corps en limitant ainsi le champ possible des expérimentations motrices. Elle fait également disparaître les déséquilibres naturels du corps et stoppe ainsi les réactions d’ajustement toniques impliquées dans l’équilibrage et les ajustements posturaux.

 

Je ne m’attarderai pas dans cet écrit sur les nombreuses conséquences au niveau moteur et physiologique que peut induire cette posture car elles n’ont pour moi que peu d’intérêts à connaitre à part susciter une inquiétude inutile.

 

Faut-il s’inquiéter si votre enfant se retrouve dans cette position ?

Évidemment que non. Cette posture devient néfaste si elle est reproduite à l’excès. C’est pour cela que l’observation est le maître mot à réaliser en premier lieu dans chaque situation. Il faut pouvoir laisser à l enfant la possibilité d explorer dans les limites du possible les capacités de son corps. Ce qu’il faut regarder dans un premier temps, c’est le temps que votre enfant peut rester dans cette position et s’il la reproduit à chaque fois qu’il s’assied.

 

Ensuite ce qui est plus complexe à comprendre mais qui nécessite une réflexion, c’est pourquoi ? Pourquoi a-t-il besoin de se mettre dans cette position qui l’empêche de bouger et de subir des déséquilibres. Est-ce par pure habitude ? Cela peut être induit par la physiologie de son corps ? Les déséquilibres même minimes induits par les ajustements posturaux sont ils insupportables pour lui ?
Bref, Il peut exister autant de raison que d’
enfants différents.

 

Comment lui éviter de se mettre dans cette position Faut-il lui interdire cette position ? Non ce n’est pas la bonne méthode.
Faut-il lui dire « ne te met pas ainsi » ? La négation est très rarement la meilleure des réponses à apporter et elle n’apporte généralement pas la solution à l’enfant. Et pareillement, insister sur un point c’est lui rappeler qu’il existe alors que nous cherchons l’inverse lui faire oublier cette habitude de posture.

 

Donc il va falloir privilégier plutôt les phrases positives c’est à dire : «il est mieux pour toi» ou « je préférerai que tu te mettes comme ceci ou comme cela.» On peut aussi rajouter du toucher. Prendre la jambe avec vos mains et la repositionner délicatement et rappeler à l l’enfant, « regarde tu seras mieux si cette partie sous ta cuisse et tes mollets touche le sol» tout en accompagnant la parole au geste. Il est possible de passer aussi par le jeu, essayer des postures à travers le yoga ou en prétextant un jeu en se lançant des balles assis par terre les jambes écartées. Et puis si vous êtes inquiets, il ne faut pas hésiter à se rapprocher d’un professionnel tel qu’ un médecin, un kinésithérapeute ou un psychomotricien.

Lisez nos autres articles

Journée mondiale des parents

Journée Mondiale des Parents Christelle BERNIER, accompagnante pédagogique des micro-crèches Nursea, vous dédie ces quelques mots à vous, les parents !  En ce 1er juin, nous célébrons la Journée Mondiale des Parents, instaurée en 2012 par l’Organisation des Nations...

Et les bébés ?

 Et les bébés ?Christelle BERNIER, accompagnante pédagogique des micro-crèches Nursea, vous explique quelles sont les 'activités' adaptées aux tout petits.  Le temps de la peinture propre et du sable magique est encore loin, ils sont bien trop occupés à découvrir leur...

Situation inédite : le confinement

Situation inédite : le confinementStéphanie PONY, éducatrice de jeunes enfants des micro-crèches Nursea, vous parle de cette situation inédite de confinement, et l'impact sur vos enfants. Voilà le dixième jour de confinement qui s’est incrusté dans nos vies. En grande...